Théâtre : Les Enfants du Paradis au Lucernaire puis au Festival d’Avignon

« Les enfants du Paradis », au Lucernaire, n’a pas pour ambition d’être le décalque du film mythique. C’est une pièce enlevée, vivante, dans laquelle on retrouve les dialogues et la verve de Prévert. D’une certaine façon, toute la pièce est centrée autour du texte. Le lieu n’est pas clairement défini, on est simplement projeté dans l’univers du spectacle, de l’illusion qui cherche la vérité. Tous les personnages sont interprétés par quatre comédiens qui adoptent un style plutôt rock sans qu’on puisse les réduire à cela. Mais il y a une vraie incarnation des caractères, de l’insouciance de Garance à la timidité de Baptiste en passant par les névroses de Pierre-François ou de Frédérik. Surtout, les comédiens personnifient le texte, mettent en valeur tout à la fois sa poésie et son côté percutant. « Si tous les gens qui vivaient ensemble s’aimaient, la terre brillerait comme un soleil » n’en est qu’un exemple… On ressort de la silencieux d’émerveillement.
Pierre FRANÇOIS
« Les Enfants du Paradis », de Jacques Prévert. Avec Yannis Bougeard, Florence Le Corre-Person, Philippe Person ou Pascal Thoreau, Sylvie Van Cleven. Du mardi au samedi à 20 heures, dimanche à 15 heures au Lucernaire, 53, rue Notre-Dame des Champs, 75006 Paris, tél. : 01 45 44 57 34, www.lucernaire.fr jusqu’au 30 mars puis au Théâtre des Carmes à Avignon du 5 au 27 juillet.

Photo : ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *