Théâtre : Bisou bisou à l’Alambic comédie

« Bisou bisou », c’est un bon texte théâtral, oral jusqu’au familier du quotidien, donc éminemment crédible. Même en ce qui concerne ses jeux de mots parfois à la limite du bon goût – on est dans une émission confession sur l’amour. Ce qui l’est moins, c’est la situation : une femme de ménage qui nettoie le studio d’une station de radio pendant un direct ou des interruptions d’émission pour laisser l’animatrice et la technicienne de surface se crêper tranquillement le chignon est proprement impensable. Mais peu importe et on aime assister à ce jeu de surenchère verbale avec comme fond de décor l’affirmation passionnelle d’un ego surdimensionné d’un côté, une personne d’un sans-gêne incroyable de l’autre. On croit dès la première seconde au personnage de la femme de ménage qui, soit dit en passant, possède un sens du rythme peu commun. Le fait qu’on ait du mal à croire aussi vite à celui de l’animatrice est dû au simple fait qu’elle interprète une de ces snobinardes qui sans être professionnelle du théâtre sont toujours en représentation. On est dans le divertissement sans prétention, certes, mais tout à fait de bon aloi.

Pierre François

« Bisou bisou », d’Izabelle Laporte. Avec Izabelle Laporte, Marie-Pascale Decherf. Mise en scène : Eric Hénon. Samedi et dimanche à 17 h 30, mardi et mercredi à 21 h 30 jusqu’au 29 juin (avant son départ à Avignon) à L’Alambic comédie, 12, rue Neuve de la Chardonnière, 75018 Paris, tél. : 06 32 75 59 36, métro Simplon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *