« Le Tartuffe ou l’Imposteur », de Molière.

Réussi. Un « Tartuffe » actualisé, cela court les rues. Était-il vraiment besoin d’ajouter des chants chorals de plusieurs époques, du grégorien au gospel*, pour faire comprendre que les faux dévots ont existé et existeront pour les siècles des siècles, amen ? Bof. Cela n’ajoute ni ne retire quoi que ce soit au talent des…

Théâtre : « Lawrence », d’Eric Bouvron et Benjamin Penamaria.

« Lawrence », comme « Les Cavaliers », du même auteur et metteur en scène est une pièce qui a pour cadre le voyage. Cette fois-ci en Jordanie, Arabie saoudite, Égypte et Syrie. S’il s’est inspiré – un tout petit peu – des « Piliers de la sagesse », il est surtout allé sur place pour comprendre comment la personnalité de…

Théâtre : « Adieu Monsieur Haffman », de et mis en scène par Jean-Philippe Daguerre au Théâtre rive gauche, à Paris.

En nuances. « Adieu Monsieur Haffman » n’a pas récolté plusieurs Molières pour rien. Il y a d’abord un texte qui dit les choses avec précision et délicatesse, qui tient compte de tous les sentiments qui peuvent agiter une âme. Pas manichéen ni caricatural pour un sou, il montre chacun avec ses souffrances et sa dignité mais…

Danse, théâtre : « Lorenzaccio », d’Alfred de Musset au château de Grignan (Drôme).

Risqué mais beau. Le « Lorenzaccio » qui se donne au château de Grignan cet été rappelle « le Roi s’amuse », car on y retrouve le spectacle de la dépravation associée à des élans plus purs. Mais ce spectacle-là est entièrement dansé.  C'est une des raisons pour lesquelles la pièce est à risque. En effet, jouer du théâtre supporte une…