Théâtre : « Le Roi Lear », de William Shakespeare au Théâtre du Nord-Ouest, à Paris.

L’épreuve.
Dans un univers gothique, la noirceur des cuirs reflète celle des âmes. Les lumières savamment travaillées et dosées au plus juste nous emmènent dans un monde tourmenté. Là, ordre et perversité sont alliés tandis que les personnages les plus honorables forment une cour des miracles.
S’il est vrai que le spectateur en prend pour cinq heures, il est tout aussi exact qu’il ne les voit pas passer et que ceux qui sont arrivés exténués par une journée de labeur en sortent revigorés.
La mise en scène remplace l’oisiveté par la lubricité en tant que mère de tous les vices, ce qui est cohérent dans la mesure où c’est ici Bethsabée qui promet sa main à un officier pourvu qu’il la délivre d’un époux trop probe. Il se dégage du plateau un talent phénoménal.
Rendons-nous compte : une des comédiennes principales sortant d’hôpital devait être soutenue par son partenaire, mais le spectateur n’y voit que du feu tant les enlacements amoureux sont bien joués. Une autre, appelée en milieu d’après-midi pour remplacer un rôle essentiel habite tellement son personnage qu’elle nous arrache une larme dans la scène où elle retrouve son père et qu’on en oublie qu’elle tient son texte à la main.
La folie du roi Lear – car de quelle autre pièce pouvait-il s’agir ? – est incarnée jusque dans le regard de son interprète, comme en témoignent les photos du spectacle. On pourrait multiplier les exemples par autant de comédiens qu’il y en a sur scène – dix-neuf – sauf un, mais qui n’a qu’un rôle mineur.
Cette pièce se mérite, qui ne se joue que sept fois d’ici au mois de mai, mais il serait funeste de laisser filer cette occasion !
Pierre FRANÇOIS
« Le Roi Lear », de William Shakespeare. Adaptation : Jean-Baptiste Jeener. Mise en scène, transposition et lumières : Patrice Le Cadre. Avec : Yassine Amani, Jean-Paul Audrain, Baptiste Benoit, Marianne Carion, Rémi de Monvel, Richard Fériot, Rui Ferreira, Florence Gaussen, Rémi Giordan, Thomas Grandmougin, Pascal Guignard-Cordelier, Marie Hasse, Victor Hubert, Jean-Luc Jeener, Nicolas Jonquères, Charles Lagrange, Benjamin Lemoigne, Rose Raguel, Valentin Terrer, Frédéric Thérisod, Raphaël Zimmermann, Héloïse Dugas.
Dimanche 20 mars à 16 h 30, dimanche 10 avril à 17 h 00, mercredi 04 mai à 20 h 30, jeudi 05 mai à 20 h 30, vendredi 06 mai à 18 h 30, dimanche 08 mai à 16 h 30, mardi 17 mai à 18 h 30 au Théâtre du Nord-Ouest, 13 rue du Faubourg Montmartre 75009, Paris, métro : Bourse (3), Le Peletier (7), Grands Boulevards (8,9), bus : Grands Boulevards (20,39,48,67), parkings : Parc de la Bourse, Parc Chauchat-Drouot, tél. : +33 1 47 70 32 75, https://www.theatredunordouest.com/

Photo : Pierre François.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *