1907PortraitChristianGanachaudSaintSuaire147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF2578

Livre : « Le Chant de la merveille du monde », de Christian Ganachaud, aux éditions Pierre Guillaume de Roux (5).

Cette dernière expression manifeste une des dimensions majeures de son livre : méditer sur l’existence immatérielle depuis un espace qui se situe à mi-chemin entre la folie et la mystique. Inutile de chercher dans son roman une chronologie ou un espace connus. Il y dialogue librement avec son lecteur, d’esprit à esprit, de tension vers l’infini…

1907PortraitChristianGanachaudSaintSuaire147x72DpiPhotoPierreFrancoisDSCF2578

Livre : « Le Chant de la merveille du monde », de Christian Ganachaud, aux éditions Pierre Guillaume de Roux (3).

Pourtant, on ne compte pas les formules fulgurantes. Il y a celles qui sonnent comme des slogans : « Enfoncer le fini dans l’infini ; puis dilater ce dernier jusqu’à l’explosion. », « Le sacré se fait par le dénuement et la faim ; le dépouillement et la soif. », « L’asile : la cour des non-miracles, des cœurs purs, humblement malades. ». Et celles…

Francophonie : Contresens ministériel.

Darmanin télépathe avec Macron. Il y a peu, Gérald Darmanin faisait savoir, au sujet du prélèvement de l'impôt à la source : « Ce que je sais, c’est que le président de la République a dit, in petto, dans le secret des réunions que j’ai avec lui qu’il avait l’intention de faire la réforme ». In petto,…

Théâtre : « L’Oubli des anges », opéra-danse contemporain au Balcon du ciel à Nax (Suisse) et autre lieux à guetter…

Poésie spirituelle. « L’Oubli des anges » fait partie de ces pièces précieuses dont on reste émerveillé pendant longtemps. Chant et danse sonnent comme des évidences. Y célèbre-t-on la mort ou la vie, la douleur de l’enfantement ou le spasme du plaisir, peu importe, tout cela se fond dans une transmutation d’une beauté fascinante. Le débat est en…