Théâtre (poésie) : vu à Avignon, parfois déjà revu et longue vie à : « Ici-Bas », de Bruno Lajara.

heartheartheart, par Béatrice Chaland.
« La jungle de ceux qui font que passer et se servir »,
Rapproche les peurs et la faim qu’on ne peut assouvir.
« La haine, ça rend le cœur aride »,
Çà ne remplit pas les ventres vides.
Une écriture simple et directe
Qui, en rien, les sentiments, n’affecte.

La mise en scène, d’eau et de cendres,
Grise de ce mélange à descendre
Les idées moches, salement jaunâtres,
Décortique et noie les pensées saumâtres.
« Les réfugiés, cabossés de la vie »,
Cherchent un pays où se mettre à l’abri.

« Bateau lourd à cause du poids des âmes en peine » ;
C’est le conte tragique des vies porcelaines
Brisées pour ne pas être nées du bon côté
De la plage où s’enfoncent les identités.
Au « Théâtre Artéphile »,
Leur temps, longtemps, défile.

« L’enfant désiré, l’enfant des promesses » ;
« L’enfant perdu » et l’enfant sans caresses ;
Petits bonshommes
D’aluminium
Se croisent aux chemins tortueux de la détresse.
Un spectacle attendrissant, et plein de justesse,
Au décor de lessive qui nous met en liesse.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.wordpress.com
« Ici-Bas ». Fable migratoire pour tous. Texte Bruno Lajara. Mise en scène, Jeu Céline Dely, Perrine Fovez. Par « Les Chiens de Compagnie ». (Avignon, 14-07-2017, 15h00) 

Photo : Pierre Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>