Théâtre (poésie) : vu à Avignon, parfois déjà revu et longue vie à : « Olympia ou la Mécanique des Sentiments », de Vanessa Callico.

heartheartheart, par Béatrice Chaland.
Au « Théâtre du Balcon », on vit sans repos.
A l’abri, dans les profondeurs de son château,
Un fragile génie protège son cerveau.
Concentré sur le « cœur nucléaire à vapeur »,
On l’empêche d’appliquer ses propres valeurs.

Ses recherches au profit de « la Royal Navy »
Le maintiennent confiné loin de la vraie vie.
Et il s’invente un « ange de laboratoire »
Pour partager sa solitude un peu trop noire.

Entre une mère castratrice et démoniaque,
Créations ratées d’automates qui l’arnaquent,
Il est coincé au fond d’un terrifiant cloaque.
« Monstruosité indigne de sentiments »
Mais aux rouages dignes de revirements.

Sous la conduite d’un orchestre de talent,
Et d’une mise en scène aux fantasmes prenants,
La magie des costumes et des déguisements
Illumine prouesses vocales et décors.
Un jeu troublant et fort. Franchement on adore
Leurs « trois voix, piano, clarinette et violoncelle »,
Mezzo et soprano : Magali et Estelle.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.wordpress.com
« Olympia ou la Mécanique des Sentiments ». Théâtre musical. Texte Vanessa Callico. Composition musicale Jérôme Boudin-Clauzel. Mise en scène William Mesguich. Par la « Compagnie Coïncidences vocales » et le « Théâtre de l’Etreinte ». (Avignon, 14-07-2017, 12h00) 

Photo : Pierre Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>