Théâtre : « Le Roman de Monsieur de Molière », d’après Mikhaïl Boulgakov au Lucernaire, à Paris.

Ébouriffant.
« Le Roman de Monsieur de Molière » est un spectacle à voir absolument. Ils sont trois comédiens, un piano, une charrette et un fauteuil. C'est tout. À partir de là, la vie de Molière nous est jouée d'une façon plus que vivante ou très bien documentée : captivante !
Les rôles sont très clairement répartis : l'un n'est qu'au piano, l'autre incarne Molière et le récitant, le troisième représente tous les protagonistes de Jean-Baptiste Poquelin.
Premier tour de force : le passage d'un personnage à l'autre se fait en un clin d’œil sans le moindre doute et sans non plus le recours à un accessoire pour manifester la nouvelle personnalité. Cela concerne aussi bien le rôle de Molière/récitant que celui de ses partenaires.
Car, et c'est là le second exploit, les deux illustrent le propos biographique en servant des extraits – parfois complètement inconnus – des pièces qui ont pu être jouées par l'« Illustre théâtre ». Or, l'illustration d'un propos à dimension didactique est un exercice périlleux – on se souvient encore, hélas, d'une interprétation du « Sur Racine » de Roland Barthes, qui justement illustrait la théorie du sémiologue par des extraits de tragédies –  mais nos deux compères échappent avec un brio confondant à l'intellectualisation didactique. Plutôt que de dire qu'on en apprend, et beaucoup, sur Molière, on a envie d'avouer qu'on se sent comme ses compagnons, qu'on entre en résonance avec ses espoirs et ses épreuves. Il faut être de sacrément bons comédiens pour parvenir à créer une telle proximité entre le spectateur et un personnage qui est autant celui dont on parle à la troisième personne que celui qui est incarné sur le plateau.
Enfin, le rythme est bon et la musique reste parfaitement complémentaire du texte.
Pierre FRANÇOIS
« Le Roman de Monsieur de Molière », d'après Mikhaïl Boulgakov. Avec Ronan Rivière, Michaël Cohen, Olivier Marzal (piano).
Du mardi au samedi à 18 h 30, dimanche à 16 heures du 12 octobre au 27 novembre ; rencontre avec l'équipe artistique le 21 octobre à l'issue de la représentation. Au Lucernaire, 53, rue Notre-Dame-des-Champs, 75006 Paris, tél. 01 45 44 57 34, http://www.lucernaire.fr/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *