Théâtre : « Du domaine des murmures », de Carole Martinez au Théâtre de Poche-Montparnasse à Paris.

NDLR : Le même spectacle avec le même metteur en scène mais une comédienne différente se donne en même temps à Avignon dans le festival off.
Savoir dire non, par Camille Lextray.
Du Domaine des Murmures au théâtre de poche est une adaptation du prix Goncourt des lycéens 2011. Cependant, la pièce ne s’adresse pas uniquement à un public jeune. Elle allie réflexion féministe et existentialiste. L’action ne se situe pas à notre époque. Toutefois, de nombreux éléments peuvent nous rappeler des situations de notre présent.
Valentine Krasnochok, seule en scène, est lumineuse tandis que le théâtre est plongé dans la pénombre. Son regard vif et son jeu intense rattrapent un fil directeur parfois flou qui s’explique par une fin inattendue. L’histoire de cette jeune fille qui décide de dire non à son père et à un mariage forcé est tragique mais la mise en scène est telle que l’atmosphère ne devient pas pesante et que le spectateur ne ressent pas une oppression malsaine. Au contraire, le chant candide et pur de la jeune comédienne rappelant les comptines enfantines apporte de l’authenticité au personnage et de la légèreté.
L’histoire de cette jeune fille qui a « dit non à [ses] maîtres présent et à venir » est loin des clichés et apporte un regard nouveau sur un thème intemporel.
Camille Lextray
« Du domaine des murmures », de Carole Martinez. Adaptation et mise en scène : José Pliya. Avec : Valentine Krasnochok. Du mardi au samedi à 19 heures, dimanche 17 h 30 jusqu'au au 12 juillet au Théâtre de Poche-Montparnasse, 75, bd du Montparnasse, 75006 Paris, tél. : 01 45 44 50 21, http://www.theatredepoche-montparnasse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *