Danse : « Tango pasión », Théâtre Bobino à Paris.

« Tango pasión », par Difouaine. Depuis plus de 10 ans, je suis le spectacle « Tango pasión » avec ferveur. C’est un ravissement. Le principe est constant : une première partie, théâtralisée, consacrée au tango historique, tout en couleurs et en virtuosité, une seconde, plus sobre, moderne et voluptueuse, celle que je préfère. Des milongas, des tangos, des danses masculines avec cannes, des morceaux instrumentaux se succèdent dans une chorégraphie harmonieuse et coulée. J’ai souvent frissonné et, parfois, j’ai pleuré. Pour parodier Piaf chantant L’Accordéoniste, le tango, « ça [me] rentre par le bas, par le haut, [j’ai] envie de [danser], c’est physique ». Autant la danse que la musique.  Et je ne m’en lasse pas.
Pourtant, ce soir j’ai été un peu déçue. Est-ce le changement de lieu (Bobino), plus petit ? L’orchestre (1 piano, 2 bandonéons, 2 violons, 1 contrebasse), excellent mais moins uni ? La chanteuse qui crie parfois plus qu’elle ne chante ? Un jeu outré dans la première partie ? Une sensualité plus vulgaire ?   
Au milieu de la seconde partie pourtant, l’émotion m’a saisie. Il était temps. Alors j’ai pleuré. D’émotion et c’est bien ce que je demande à un spectacle qui se réclame de la passion. Grâce à la perfection des gestes qui ont l’air si simples, à la douce tristesse de la musique d’Astor Piazzolla entre autres, qui lacère le cœur, à la beauté des corps mêlés, deux, trois, quatre…, dans une sensualité presque érotique. Alors, oui, enfin, l’émotion fait oublier la technique et c’est du très grand spectacle.
 Difouaine

« Tango pasión, sinfonía de tango ». Du 20 janvier au 8 février 2015 à 21 heures au Théâtre Bobino, 20, rue de la Gaieté, 75014 Paris, tél. : 07.61.07.57.09 ou 0. 820.009.000, http://www.bobino.fr, métro : Edgar Quinet, Montparnasse-Bienvenue. Le 10 février au Théâtre André Malraux de Rueil-Malmaison, le 11 au Théâtre du Colisée de Roubaix, le 12 au Centre culturel des fuseaux de Saint- Dizier, le 13 à la Halle aux vins de Colmar, le 14 au Radiant de Caluire-et-Cuire (Lyon) et le 15 au théâtre du Pasino d'Aix-en-Provence.

 

Photo : ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>