Théâtre : Macbeth au Théâtre de Malakoff et en tournée

« Macbeth » en deux heures cinquante sans voir le temps passer, tel est le tour de force que réussit Anne-Laure Liégois avec sa nouvelle mise en scène. Cette dernière est d’autant plus spectaculaire que le décor paraît au premier abord nu ! Tous les comédiens font preuve d’un talent égal : quel que soit le rôle tenu, on saisit le ressort intime du personnage et on y croit dans les dix secondes de son entrée en scène. La progression de Macbeth vers la folie est bien étagée, même s’il atteint avant la fin le palier à partir duquel aucune évolution n’est plus possible. La capillarité entre lui et une Lady Macbeth qui veut porter la culotte est bien mise en évidence. La fatalité portée par les sorcières est patente. Le profil de premier de la classe donné au jeune roi exilé est convaincant. La rectitude et le légitimisme tout militaires de Mc Stuff lui vont comme un gant. Duncan est la figure même du roi bon mais point débonnaire. Banquo est lucide sur son frère d’arme. On pourrait énumérer ainsi en quoi chaque rôle est juste !

Comme toujours chez Shakespeare, le texte mêle psychologie, morale et philosophie dans notre creuset ô combien humain. Il y a même du comique jusque dans les pires replis de l’âme humaine, que les comédiens rendent bien, non sans parfois en ajouter un peu lors de quelques situations déséquilibrantes. On sort de là soufflé au point que les mots manquent pour restituer l’harmonie et la beauté de l’ensemble !

Pierre François

« Macbeth », de Shakespeare. Avec Olivier Dutilloy, Anne Girouard, Pauline Belle, Sébastien Bravard, Elsa Canovas, Alessandro de Pascale, Philippe Houriet, Noé Mercier, Sarah Pasquier, Jean-François Pellez, Jérémy Petit, Loïc Renard, Alexandre Ruby, Charles-Antoine Sanchez, Willie Schwartz. Mise en scène : Anne-Laure Liégois. Du 31 janvier au 14 février au théâtre de Malakoff, les 20 et 21 février à l’Espace des arts de Châlon sur Saône, du 24 au 28 février au Grand T de Nantes, le 4 mars à La Piscine de Chatenay-Malabry, le 18 mars à La Passerelle de Gap, les 20 et 21 mars au Cratère d’Alès, les 25 et 26 mars à la Maison de la Culture d’Amiens, le 28 mars à L’Entracte de Sablé-sur-Sarthe, du 1er au 3 avril au Théâtre de l’union de Limoges, les 8 et 9 avril au Fracas de Montluçon.

Photo : Christophe Raynaud de Lage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *