Actu : Corneille n’a pas écrit les pièces de Molière, par Florian Cafiero et Jean-Baptiste Camps, chercheurs au CNRS et à l’École nationale des chartes.

Rions un peu dans ce monde morose. Le 25 novembre, le service presse du CNRS pond un communiqué à l’en-tête dudit Centre national de la recherche scientifique, de l’École nationale des chartes, de l’Université Paris Sciences et Lettres pour annoncer que Corneille n’a pas écrit les pièces de Molière. L’importance de l’annonce est telle qu’elle…

Livre : « Connexions divines », d’Eric Celerier aux éditions Première Partie.

Édifiant, par Clara. Éric Celerier est un pasteur évangélique baptiste, pionnier de l'évangélisation par le biais d'internet. À travers son livre « Connexions divines », il relate son expérience avec sincérité et franchise. Il croit que Dieu se sert des gens ordinaires pour faire des choses extraordinaires. Dans une langue simple, il raconte son histoire ; comment il…

Théâtre : « Change me » au Théâtre de la tempête, à Paris.

Le drame du mensonge. « Change me » est une pièce dont on ressort infiniment triste. Inspirée d’un fait réel : le lynchage et l’assassinat en 1993 aux États-Unis par ses amis d’une jeune fille se vivant comme un garçon après que sa vérité biologique a été révélée. Un parallèle est établi avec la légende d’Iphis et Iante…

Spectacle musical : « Baptiste ou l’opéra des farceurs », de et mis en scène par Vincent Tavernier à Trappes et Versailles.

Comédie-ballet contemporaine. « Générations Lully » est une initiative originale visant à promouvoir la musique baroque. L’idée est d’intéresser le plus grand nombre à cet art en le rendant acteur d’un travail qui nécessite de mélanger des personnes de milieux différents. Cette musique, bannie après la Révolution du fait de sa trop grande connotation avec l’Ancien Régime…

Theatre : « Buzz », par Cédric Coomans, Jérôme Degée, Julie Remacle, Jean-Baptiste Szezot au Nouveau théâtre de Montreuil, à Montreuil.

Piège efficace. Le spectacle « Buzz » devrait-il plus mettre en évidence son second degrés ? Car, si on perçoit bien la parodie, le pastiche, et même si la définition du mot « satire » est affichée sur le fond de scène lors de l'entrée des spectateurs, les comédiens sont tellement talentueux qu'on est tenté d'en rester à un rire…