Triste anniversaire.

Il y a 102 ans naissait Ruth Handler. Femme d’affaire, elle constate qu’à l’âge de dix ans sa fille Barbara joue peu avec ses poupées et leur octroie des rôles d’adulte. À quelques temps de là, en voyage en Suisse, elle remarque Bild Lilli, une poupée aux mensurations d’adulte qui n’était pas spécialement destinée aux enfants (il y en avait même un modèle imitant les prostituées de Hambourg).

Ni une, ni deux, elle propose à son mari et son associé, qui avaient fondé une société – Mattel – fabriquant du mobilier pour maisons de poupée un modèle s’en inspirant largement, mais avec une poitrine encore plus généreuse et la baptise Barbie par référence au prénom de sa fille. De la même façon, son compagnon s’appellera Ken, du nom de son fils, Kenneth.

Alors que cette femme aurait pu contribuer à l’égalité des droits en s’inspirant de la poupée Bild Lilli noire, elle a préféré créer un des symbole de la femme-objet. N’est-ce pas ce qui s’appelle trahir à la fois la cause féministe et celle du progrès social ? Mais elle est devenue riche…

Pierre FRANÇOIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *