Actu : perquisition à la Secrétairerie d’État du Vatican.

Enquête financière.

Selon une dépêche de l’agence Reuters en date du 1er octobre, la police du Vatican a perquisitionné ce mardi les bureaux de la Secrétairerie d’État, organe le plus puissant de l’administration pontificale, ainsi que ceux de son Autorité d’information financière. Des plaintes avaient été déposées cet été par la banque du Vatican et le Bureau de l’auditeur général. Selon une source sur place, les malversations visées pourraient être de nature immobilière(1).

C’est la première fois que ces organes du Vatican sont visités à la recherche de preuves. Des documents ainsi que des appareils électroniques ont été saisis par la police.

Dans le passé, la banque du Vatican a été à l’origine de plusieurs scandales(2), mais la tendance est à l’amélioration. En effet, en 2017 l’Italie a inscrit le Vatican sur sa « liste blanche » d’États ayant des institutions financières coopératives et Moneyval, un organe du Conseil de l’Europe, a donné aux réformes financières du Vatican une évaluation globalement positive. En 2018, les signalements d’activités financières suspectes au Vatican ont atteint leur niveau le plus bas depuis six ans.

DISTRIBIL

(1) La traduction avec https://www.deepl.com/translator de l’article en italien du Huffpost auquel renvoie le site benoit-et-moi fait plus précisément allusion à « d’énormes transactions immobilières erronées à Londres, effectuées par l’APSA pour 100 millions au plus de la bulle spéculative ». Sont-ce ces faits qui sont visés ?

(2) Pour un historique des scandales, voir l’article du Point du 29/06/2013  et Mediapart pour une idée de la répartition des dépenses et ressources.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *