Musique : « Billet d’humeur » en concert dans le cadre des Arabofolies, à Paris.

Forme US, fond français.
Ils sont passés du statut de musicien du métro à celui de groupe qui donne des concerts à l'étranger. Qui ? Le quatuor « Billet d'humeur »*, un nom, une expression de la langue écrite, qui annoncent déjà leur option principale : chanter en français. Pour autant, ils ne rejettent pas l'influence états-unienne, au contraire, ils s'en inspirent pour ce qui est de la partie spectaculaire de leur prestation. Sans doute parce qu'un des membres de l'équipe a fait une école de cinéma, il tient à offrir au spectateur plus qu'un concert, une véritable mise en scène de leur musique.
Les influences de cet ensemble électro vont de Kayne West à Michael Jackson en passant, on le remarque tout de suite, par Stromae. On trouve dans leur musique une grande part de hip-hop dans la mesure où c'est ce qui a bercé leur enfance.
Aujourd'hui, ils chantent certes en France, mais reviennent d'Angola et s'apprêtent à partir aux Pays-Bas, en Allemagne ou en Belgique. Dans le passé, ils ont été élus par les internautes pour jouer lors de la soirée anniversaire des musiciens du métro à l'Olympia ou couronnés « révélation » à Solidays. En juin, dans le cadre de la carte blanche au hip-hop indépendant et à Demi portion organisée par les Arabofolies*, on les verra le 14 à 20 heures à l'auditorium de l'Institut du monde arabe. Une occasion à ne pas rater pour faire connaissance avec la poésie tant musicale que textuelle dégagée par leurs œuvres.
Pierre FRANÇOIS
*http://billetdhumeur.com/
**Arabofolies, Acte II – Transmission, LE Festival musical, des arts et des idées de l’Institut du monde arabe du 7 au 16 juin 2019, www.imarabe.org

Photo : Yann Orhan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>