« La dernière mesure » en tournée autogérée.

Rap engagé et enragé, par Clara.
Autour de la personnalité de Manu Hollard, la dernière mesure est un collectif d'artistes, à géométrie variable aux nombreux projets. Déjà trois albums intégralement auto-produits ont rencontrés un succès relatif dans l'univers de la musique underground de Paris et le « 21e arrondissement de Paris »*.
Son tour de chant actuel reprend principalement les titres issus de son dernier album intitulé « Guérilla fantôme », qui raconte des tranches de vies, des rencontres et des moments de partages, mais surtout son engagement politique, son espoir en un monde meilleur et sa foi en la révolution…
La dernière mesure s'inscrit dans une tradition poétique loin des clichés habituels du rap. Pas de filles à moitié nues qui se trémoussent, ni de belles cylindrées… Uniquement des mots purs, et chaque mot est une arme qu'il manie pour défendre sa cause. Il faut refaire le monde : Manu assène ses vérités à travers son engagement politique et moral, loin d'être naïf. Il crie sa révolte contre un monde absurde.
Il était accompagné ce soir-là de son acolyte Greg Isidore, qui manie table de mixage et samples (trafiqués sur Mac).  Ces artistes, qui ne sont pas des professionnels, arrivent à créer de la sympathie et de l'émotion. Force est d'admettre que, même si on n'aime pas le style épuré, les textes sont pertinents, forcent à la réflexion et sont très travaillés. Que l'on adhère ou non à ses convictions, Manu est un poète des temps modernes, temps troublés et incertains. Il croit en l'humanité et ne manque pas de partager un instant de convivialité avec vous à l'issu du concert. Il aime écorner en passant la « connerie » des « bien-pensants », se lève contre l'intolérance et refuse les horreurs du monde moderne.
Manu ne se produit que trop rarement, et uniquement dans des lieux hors du star-system, squats d'artistes, festivals de la CNT, CICP, festivals des fromages de chèvres, lieux auto-gérés… Il se revendique héritier de Léo Ferré : « Nous entrerons dans la carrière quand nous aurons cassés la gueule à nos aînés ! » Son chant est un cri désespéré. Vous retrouverez toute son actualité, l'intégralité des textes et ses chansons en téléchargement gratuit, sur son blog : http://ladernieremesure.blogspot.fr/
CLARA
*Anciennement la rue de Bagnolet et le Gobe-Lune, bistro emblématique où se côtoyaient les poètes de temps modernes tels qu’Alain Leprest, Jacques Higelin, Christian Paccoud (festival In d’Avignon), le groupe Java …  avec le commun des mortels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>