Théâtre (poésie) : vu à Avignon, parfois déjà revu et longue vie à : « La Main de Leïla », de et avec Aïda Asgharzadeh, Kamel Isker.

heartheartheart, par Béatrice Chaland.
Aux « Béliers » d’Avignon, comme à ceux de Paris,
C’est l’histoire d’un grain de sable d’Algérie
Qui vole protester contre la pénurie
Et porte l’amour de Samir et Leïla.
Au commencement, il y a « Casablanca »,
Le film mythique au long baiser de cinéma.

Tous les rôles sont magnifiquement tenus
Par trois bons comédiens, joliment convaincus.
Une mise en scène variée et efficace,
Aux changements de décor rapides et sur place,
D’une ingéniosité qui tout le temps fait face
A toutes les transformations scéniques grâce
A la dextérité des acteurs qui enlacent
A bras le corps une histoire qui les dépasse
Quand, autour d’eux, les mentalités se fracassent.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.wordpress.com
« La Main de Leïla ». De et avec Aïda Asgharzadeh, Kamel Isker. Avec aussi Azize Kabouche. Mise en scène Régis Vallée. (Avignon, 29-07-2017, 17h45) 

Photo : Pierre Francois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>