Théâtre : « Feydeau(x) : Amour et piano, Par la fenêtre, Fiancés en herbe », de Feydeau au Lucernaire à Paris.

Feydeau inattendu. « Feydeau(x) », ce sont trois courtes pièces de cet auteur devenu maintenant classique, écrites alors qu’il avait entre dix-neuf et vingt-quatre ans. À chaque fois, il explore un registre différent. Dans « Amour et piano », il s’agit de quiproquo purement verbaux, de l’utilisation innocente de mots pouvant être compris différemment. Se font ainsi face à…

Théâtre, danse, musique : « Claquettes jazz », de et avec Fabien Ruiz au Studio Hébertot à Paris.

Époustouflant. « Claquettes jazz » est loin de ne pouvoir intéresser que les fous d’une de ces deux disciplines. C’est un spectacle plein d’humour et d’enseignements. En effet, le danseur – qui n’est autre que Fabien Ruiz, chorégraphe du film « The Artist » – alterne les improvisations et les explications. Lesquelles peuvent être historiques (avec une référence appuyée…

Théâtre : « Cyrano », d’Edmond Rostand mis en scène par Lazare Herson-Macarel en grande tournée.

Cyrano réussi. « Cyrano » est un classique. Avec tous les risques que cela comporte pour qui veut le mettre en scène une nouvelle fois : comment lui donner une couleur nouvelle tout en restant dans l’esprit de l’original ?  C’est ce qu’a réussi Lazare Herson-Macarel. La première scène bénéficie d’une véritable mise en abyme. Puis la pièce, loin…

Théâtre, festival d’Avignon off : « Peer Gynt, l’homme qui voulait être lui-même », d’après Henrik Ibsen et Edward Grieg au RThéâtre Arto à Avignon.

Conte musical. « Peer Gynt » mis en scène par Xavier Béja est une rareté. Les spectacles destinés au jeune public – ici « familial à partir de dix ans » et on peut même y emmener des enfants plus jeunes – sont en général soit très bons soit très médiocre. Mais ce travail n’est ni l’un ni l’autre,…

Théâtre musical : « Le Crime de l’orpheline » au Théâtre du Ranelagh, à Paris.

Cabaret tragique, par Michelle Agsène. C’est une tragédie! Moquée, mais une véritable tragédie, du théâtre qui saute au cinéma muet en passant par l’opérette dans une clownerie d’époque. 1900, l’époque, mais aujourd’hui…   Des trouvailles extraordinaires, des ruptures de rythme étonnantes, du suspense, des rebondissements incessants. On tourbillonne avec Alfred, Rodolphe, Joséphine et Jeannette Salvador…

Musique : « Caroline Ferry chante François Morel » au Théâtre Essaïon à Paris (poésie)

« Caroline Ferry chante François Morel ». Mise en scène Freddy Viau. Accordéon et piano Nolwenn Tanet. Contrebasse et guitare Claire Deligny. (10-09-2015, 19h45) Sous la voûte de "L'Essaïon", Une voix flûtée fait le don De sincère interprétation, Berçant notre imagination. C'est une bonne comédienne Aux deux complices musiciennes, Dotées de personnalité Et d'une prestance…