logetheatre147x147x72dpiphotopierrefrancoisdscf9815

Théâtre : « Le Dernier Baiser de Mozart » (poésie)

Mozart meurt. "La mort fige une langue à jamais",                                   "Mais elle délie les autres", sans aucun respect.              "La musique a tué celui qui l'avait servie"                   Et qui, sans le moindre écu vaillant, l'a asservi,                                        Le forçant à travailler sans aucun répit.                           Wolfgang, l'homme qui "avait de l'or dans les mains"                     …